Destination Saint Clément


Vous traversez les trois hameaux qui forment St Clément : La Tricherie, Le Chabot et Le Grivot, puis vous gagnez la pointe des baleines en vous attardant dans le Gillieux ; là encore, les rues blanches vous séduiront.

C'est le villages des homardies, des filets sèchent contre les murs, une odeur forte de varech parfume l'air.

Puis vous arrivez au phare des baleines, but suprême des touristes pressés, qui y grimpent vite et reviennent encore plus vite à Sablanceaux, sans se douter que l'Ile continue vers Les Portes et que la découverte n'est pas terminée.

Du haut du phare, construit en 1854 et qui s'élève à 57 mètres du sol, vous découvrez l'Île de Ré, dont vous suivez le dessin découpé des côtes et les méandres du maris. Vous surplombez l'ancienne tour, qui date de 1672, et votre oeil se perd dans l'infini de l'Océan, face à l'Amérique.

A trois kms en avant de la pointe, le petit phare des baleineaux, d'une portée de 25 kms, signale les récifs de l'extrémité du haut banc du Nord. Il s'allume et s'éteint automatiquement.

Nous pouvons voir l'ancien phare au premier plan... Par beau temps, les côtes de Vendée se détachent nettement sur la droite, et à vos pieds, commence l'admirable courbe de la conche des baleines qui va jusqu'au Portes.

Un petit musée de la mer, très sympa, vous retiendra un bon moment.

Revenez au pied du phare, par une nuit très noire, vous assisterez du haut de la dune, à un spectacle féerique : Le faisceau lumineux balaie la campagne de son rythme régulier et fait apparaître des images rapides, tel un film, villages blancs, salins, jusqu'au clocher d'Ars et même au delà. Les oiseaux de mer, aveuglés par la lumière, viennent se fracasser sur la paroi de verre de la lanterne.