EPOQUE GALLO ROMAINE


L'absence de rigueur dans la reconnaissance et la description des fouilles archéologiques au XIXème siècle laisse planer sur elles une suspicion. 

On a trouvé dans l'île des haches de bronze qui semblent indiscutables, mais c'est pour la période gallo-romaine que nos doutes restent les plus grands.

Il fut un temps où on trouvait beaucoup de ruines romaines dans l'île de Ré : empierrements de voies romaines, même un temple de Neptune dont on donnait les dates de construction et de démolition !

La romanisation de la population est précoce. Elle remonte au tout début du Ier siècle. Des traces de constructions on été relevées dans tout l'île, excepté à Loix. La Flotte en Ré apparaît avoir été la seule agglomération importante de l'île.

Vases gallo-romains trouvés au Bois et à La Flotte en Ré

Clef Romaine provenant d'un dépotoir du Bois.

En 1852, M.Fèvre découvrit, en creusant dans son jardin, un vase en bronze dont l'anse était décorée d'un Bacchus jeune. Il refermait un trésor de 931 monnaies à l'effigie des empereurs Valérien, Gallien, Salonine, Postume, Victorien père et fils, Marin, Tetricus père et fils, CLaude le Gothique, Quintilus, Constantin (251-337)

La seule voie romaine attestée emprunte en partie la raise flottaise et le chemin de Mouille-Pieds.

Que conclure ? Dès le premier siècle de notre ère, Saintes devint un centre rayonnant de civilisation romaine et les campagnes saintongeaises aussi se transformèrent profondément ; l'Aunis, resté un peu à l'écart, participa pourtant à cette nouvelle vie ainsi que le littoral.

Les découvertes d'objets font penser que l'Ile de Ré aussi, pendant les quatre siècles de la Gaule romaine, fut touchée par sa civilisation, mais il est très difficile de préciser dans quelle mesure.

Retour Menu Précédent