MOYEN AGE & RENAISSANCE


L'ïle de Ré connaît son premier essor au Moyen Age : un moine cistercien Isaac de Stella, vient quérir auprès du seigneur en place, Eble de Mauléon, une terre pour bâtir une abbaye. Il reçoit ainsi le lieu-dit "Le breuil du Châtelier" et l'abbaye est construite entre 1152 et 1156.

En échange, les moines vont enseigner aux Rétais l'art de vigne et de l'extraction du sel qui permettront à l'île de Ré de se développer et de s'ouvrir au commerce avec le continent.

L'ile du vin et du sel

Avec le XIIème siècle vient le temps où l'histoire de l'Ile de Ré, commence à être mieux connue et également le temps où l'Ile de Ré se transforme profondément.

Ré, entre le Moyen Age et la seconde moitié du XIXème siècle, pendant plus de 700 ans nous apparaît comme l'Ile du vin et du sel.

L'histoire de la ville de la Rochelle et l'Ile de Ré resteront étroitement liées avec de frappants points de ressemblance, par exemple, la même année ou presque, le même seigneur crée à la Rochelle, une paroisse nouvelle, Saint-Barthélemy.

La forêt céda par lambeaux devant les défricheurs et dès le milieu du XIIIème siècle, l'échange de vin contre le blé apparaît comme indispensable. A toutes les époques, des considérations sur le sel et le vin Rétais, objets de commerce et convoitise, se mêleront au récit des évènements politiques et guerriers. C'est une des clés pour l'explication de l'histoire Rétaise.

Les Seigneurs

Au XIIème siècle, nous retrouvons l'Ile de Ré sous l'autorité de petits seigneurs, mais peut-être apparentés aux comtes.

L'ile de Ré passa par héritage et mariages aux Mauléons (1137-1268) puis aux Thouars et aux La Trémoille jusqu'en 1555.

Les Mauléons, du nom de leur terre poitevine (aujourd'hui Châtillon Sur Sèvre), qui se succédèrent comme seigneurs furent Eble (1137-1180), Raoul III (1180-1200), Savary III (1200-12228), Amable, Raoul IV (1245-1251) puis de nouveau Amable.

Les Thouars, puissante famille poitevine, où elle resta fort longtemps. En effet, la ligne masculine s'éteignit en 1370 avc Louis le Thouars.

Puis, après quelques années, les sires de la Trémoïlle, grâce à un mariage avec une héritière des Thouars et Amboise, obtinrent  leur tour les seigneuries des Thouars.

Les Moines

Vers 1150, un moine cistercien, abbé de l'Etoile en Poitou, connu sous le nom d'Isaac de Stella, vint trouver Eble de Mauléon. Eble les entendant  exprimer le saint désir de fonder une abbaye dans l'ile, le lieu dit le Breuil-du-Châtelier.

Les Châteliers sur lar oute de la Flotte en Ré... L'abbaye qu'on doit appeler Notre Dame-de-Ré ou Notre Dame des Châteliers est alors fondée entre 1152 et 1156. Son premier abbé se nomme Geoffroy.

La Guerre de Cent Ans

La guerre de Cent Ans et un nom inexact pour l'Ile de Ré qui subit plus de deux siècles de guerre entre 1242 et 1462 au moins.

En 1457, les anglais ennemis du royaume de France viennent sur mer en grand nombre de vaisseaus devant l'Ile de Ré, y descendant de force et par la puissance de leurs armes. Les habitants pour se sauver et racheter leur vie se mettent à rançon et promettent de payer 6200 écus d'or. ils n'ent ont que 2200 comptant ; pour garantir le paiement du reste, certains se donnent en otages et les Anglais les emmènent dans leurs prisons, non sans qu'auparavant par acte notarié le reste des Rétais ne se soit engagé à les délivrer en payant la totalité de la rançon. Le temps passe et deux ans plus tard le père d'un des otage, habitant du Bois en Ré vient devant le lieutenant du gouverneur de la Rochelle pour obtenir de lui un ordre au notaire de délivrer une copie du contrat notarié et pour essayer de le faire exécuter. 

Retour Menu Précédent